L'ENLUMINURE

      Dans l'isolement de leurs scriptorias monastiques,les Arméniens ont été des miniaturistes trés féconds.Des dizaines de milliers de manuscrits,copiés entre le 5ème siècle et la fin du moyen age,dont beaucoup sont enluminés,ont été conservés.Les plus nombreux sont les évangéliaires,puis viennent les bibles.Plus rares sont les livres médiévaux à contenu profane qui comportent des illustrations:littérature,géographie,géométrie,astronomie et médecine.

      Le livre religieux est aussi précieux que vénéré.Aussi était'il protégé par une reliure en cuir,en ivoire,en argent ou en or,et s'il venait à tomber entre les mains infidèles,il devait coûte que coûte être racheté et rendu à son monastère.

      Le livre s'ouvre sur dix tables abondamment décorées de motifs géométriques,végétaux et animaux.Puis vient la série de miniatures à sujet,douze en principe,qui illustrent les principaux événements de la vie du Christ.Enfin les portraits des évangélistes sont soit groupés,soit placés en face de la page de titre de chaque Évangile.Des lettres décorées et des ornements marginaux marquent le début des chapitres et des paragraphes.Au 13ème siècle dans le royaume arménien de Cilicie,sous influence Byzantine,des miniatures à sujet sont introduites dans le texte même,complétées par des illustrations dans les marges.

      Dans le nouvel État que les princes Arméniens ayant fui les Turcs établissent du 12ème au 14ème siècle sur les rives nord–est de la Méditerranée,en Cilicie,l'art de l'enluminure connaît un développement considérable.L'un des grands noms de la peinture Cilicienne:Toros Roslin a signé sept manuscrits entre 1256 et 1268.Cet art de luxe (a pour commanditaires les membres de la famille royale ou de la haute noblesse)correspond à une peinture d'un grand raffinement,avec miniatures insérées dans le texte même,personnages nombreux,pages de titres enrichies,utilisation de lettres ornées

PLAT SUPERIEUR DE RELIURE EN ARGENT
CROIX RELIQUAIRE DE VAN
ENTREE DU CHRIST A JERUSALEM
DESCENTE AUX LIMBES
BIBLE ILLUSTREE A LA NOUVELLE DJOULFA