Au printemps 1915 la population arménienne de l'empire ottoman est victime d'arrestations massives,de déportations,et finalement d'éxécutions qui feront plusieurs centaines de milliers de morts.

  La Turquie alliée depuis novembre 1914 aux puissances centrales,profitait du conflit mondial pour régler définitivement la question arménienne,en suspend depuis un siécle.

   Deux chiffres résument l'ampleur du drame:en avril 1915,deux millions de citoyens ottomans d'origine arménienne vivaient dans l'empire;en aout 1916,les deux tiers d'entre eux étaient morts.Quant aux autres,ils étaient en exil,en fuite,enfermés dans des camps,enlevés par des kurdes ou des turcs,ou survivaient dans la peur.La communaute arménienne était définitivement détruite.Ainsi un meurtre collectif a bien été planifié par les plus hautes instances de l'état ottoman et qu'il a été perpétré sur son ordre.

   Déja en 1895 et 1896 le sultan Abdul Hamid ordonne des massacres:200.000 Arméniens sont assassinés sous les regards indignés des diplomates Européens.En retour,ces violences renforcent le mouvement de résistance organisé par la Fédération Révolutionnaire arménienne,dont les Fédaïs,á partir de bases en territoire Russe,mènent sur les marches orientales de l'empire une guérilla.

    En 1908,un putsch organisé par le parti Union et Progrès,etablit un régime constitutionnel.En 1914,le parti Nationaliste Jeunes-Turcs contrôle le gouvernement.Le délire idéologique,nationaliste et xénophobe sont les causes premières du génocide Arménien.En 1909 30.000 Arméniens sont massacrés en Cilicie.

   Le pouvoir dans l'empire ottoman est détenu par trois hommes:Talaat,Djemal,Enver.Télégramme adréssé par Talaat à Malatia:Anéantissez les Arméniens envoyés dans votre province et ceux qui sont rassemblés lá.Toutes les responsabilités morales et financières sont les miennes.Exterminez sans Hésitation ni pitié les Arméniens de l'âge de un mois à 90 ans.Attention seulement à ce que celà ne soit fait en ville ou en vue de la population.Egorger les grands,choisir les belles,déporter les autres.

   Les prédicateurs musulmans du haut des minarets arangaient la population pour l'encourager à massacrer les Arméniens.Les kurdes et les tchétchènes ont participé aux massacres.

    En Decembre 1918, la commission Mazhar réunit une documentation sur les massacres Arméniens,les tribunaux turcs condamnent 1397 agents ottomans pour crimes contre les arméniens.Les instigateurs principaux de ce genocide trouvèrent refuge à Berlin et d'autres villes d'Europe.Poursuivis par des agents de la jeune République d'Arménie,ils sont exécutés.

   Winston churchil écrivait: «En 1915,le gouvernement turc commença et mena à bonne fin,sans ménagement,une œuvre infamante,le massacre et la déportation générale des Arméniens d'Asie mineure...le nettoyage de cette race d'Asie mineure fut à peu près aussi complet qu'un tel acte pouvait l'être à aussi grande èchelle...il ne fait aucun doute que ce crime fut planifié.»

MONUMENT COMMEMORATIF DOMINANT EREVAN
ROUTES DES DEPORTATIONS VERS LE DESERT DE SYRIE
FEDAI DACHNAKS

BIBLIOGRAPHIE

AUTEUR

TITRE

ÉDITEUR

jean-varoujean GURÉGHIAN
LE GOLGOTHA DE L'ARMÉNIE MINEURE
L'HARMATTAN
archavir CHIRAGIAN
LA DETTE DE SANG
EDITIONS COMPLEXE
leslie A.DAVIS
LA PROVINCE DE LA MORT
EDITIONS COMPLEXE
vahakn DADRIAN
HISTOIRE DU GENOCIDE ARMÉNIEN
STOCK
tribunal permanent des peuples
LE CRIME DE SILENCE LE GENOCIDE ARMÉNIEN
CHAMPS FLAMMARION
yves TERNON
LES ARMÉNIENS HISTOIRE D'UN GÉNOCIDE
POINTS
collectif
JUSTICIER DU GÉNOCIDE ARMÉNIEN
DIASPORA