MES PAGES DU SITE

Vardan de Batés:HISTOIRE DE TIRIDATE (1569)

     La miniature Cilicienne,justement célèbre est issue des écoles de Grande et Petite Arménie,mais elle fit preuve dès le XIIème siècle d'innovations en ne se limitant plus aux évangéliaires,mais en illustrant des Bibles,hymnaires et lectionnaires,en enrichissant la palette de couleurs plus riches.

     Plus tard,se constitua une véritable école de miniaturistes.Si le peintre Kirakosen fut l'initiateur,c'est Toros Roslin qui lui donnat ses lettres de noblesse.Cet artiste qui était peut être d'origine Germanique,fut actif entre 1260 et 1268.On ne connaît de lui qu'une demi-douzaine de manuscrits,mais il fut entouré de nombreux élèves qui travaillèrent à sa manière.

     Le style de Toros est réaliste dans le modelé des visages et les proportions corporelles.Les attitudes sont naturelles,les drapés des vêtements libres mais mesurés.Les scènes sont présentées sur un fond hamonieux et discret.

     À partir de 1280,la peinture Cilicienne évolue vers une émotivité qui s'accentuera,mais qui est déjà sensible chez certains élèves de Toros tel l'anonyme illustrateur de l'Évangile de la reine Keran.

     Dans un décor onirique,les scènes évangéliques sont dramatisées,les attitudes extravagantes,les visages tourmentés.

     On retrouve dans ces peintures le cosmopolitisme de la société Cilicienne.L'influence Occidentale apparaît dans la dramatisation humaine des scènes évangéliques,mais on décèle aussi un certain goût de l' exotisme oriental dans le decor et les vêtements.

     L'art pictural Cilicien influera profondément les peintres de Grande Arménie(haute Arménie,Vaspourakan)

L'ARBRE DE JESSÉ(vaspourakan)

ÉVANGÉLIAIRE DE MULNA(jean et prochore)