Un peu d'histoire de l'ARMÉNIE
Accueil Khatchkar-photos Page de liens
Eglise Sainte Croix d'Aghtamar Alphabet Armenien
    Saint Grégoire L'illuminateur, un prédicateur d'origine Parthe, venu de Cappadoce, affronte le Roi d'Arménie Tiridate IV (293-330) et lui démontre l'inanité du culte des idoles. Le roi impressionné par son opiniâtreté le laisse prêcher le christianisme; ainsi sont baptisÚs : le Roi, sa cour, son armée et tous ses sujets. Le roi détruit tous les temples païens; l'Arménie devient ainsi le premier état officiellement Chrétien.
    Mais les perses qui veulent imposer le zoroastrisme attaquent l'Arménie. Quelques hommes lucides comprenant l'imminence du péril décident de doter la nation de l'écriture Arménienne nécessaire à l'enracinement du Christianisme, au maintient de l'unité de la langue Arménienne et de l'identité Arménienne.
    Ainsi le moine Mesrop Machtots invente l'alphabet Arménien en 405 et traduit en 407 la totalité de la Bible. Ainsi du Vème au VIIème siècle les savants Arméniens sauvent de la destruction des vestiges de la science antique et d'importants documents traduits du syriaque, de l'arabe, du géorgien, du turc et du mongol.
    Les auteurs Arméniens du moyen age ont à cœur d'écrire leur histoire nationale comme une prolongation de celle du peuple élu.
    Débats christologiques : Dans l'empire Byzantin on débat âprement sur la personne et la nature du Christ : a-t-il été dieu et homme à la fois? Au concile de Chalcédoine en 451 on déclare que le Christ a deux natures : humaine et divine réunies en une seule personne. Mais les Arméniens proches des chrétens orientaux condamnent la doctrine de Chalcédoine en 553 : la nature divine du Christ l'emporte sur la nature humaine.
Webmaster Developpeur Web : Beyeklian Maurice